MENU

« Avatar »

389
1

Le mot « avatar » trouve sa source dans la mythologie Hindoue. Il signifie l’incarnation du dieu Vishnu ou d’autres divinités de la religion hindoue.

Par extension, le terme «avatar» figure les changements, transformations ou métamorphoses d’une personne ou d’une chose qui en a déjà subi d’autres (dans l’aspect physique, les opinions etc..).
Dans les nombreux synonymes liés à « avatar », on trouve: métamorphose, incarnation, changement, évolution, transformation, conversion, transmutation.

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque j’ai choisi de travailler les superpositions d’émaux sur des bols tournés, c’est la transformation de la matière et des
matières que j’ai souhaité mettre en avant.
Matière argile + matières de l’émail + matières d’un tout autre émail = matière + infinités possibles.

L’argile subit elle-même une multitude de transformations dès son extraction de la souche Terre.

Lavée, séchée, mouillée, pesée, parfois modifiée, elle est ensuite conditionnée en pains… Puis souvent exportée.

On peut déjà parler de changements et de transformations!

La main du céramiste la prélève, la bat, la façonne, la cuit, l’émaille et la cuit à nouveau… Parfois à de nombreuses reprises.
Dès la première cuisson, il est vrai que l’argile a déjà perdu son identité pour rencontrer son premier « avatar »:
le tesson cérame ( ou terre cuite pour tout un chacun ).

Cette transformation poussée plus loin, nous mène au matériau céramique qui lui-même recèle un nombre infini de possibilités de métamorphoses.

Ce sont les métamorphoses provoquées par l’émail que j’ai désiré explorer, ne serait-ce qu’un soupçon.

La transformations des matières et matériaux utilisés en céramique pour la conception d’un émail et leur interactions entre eux m’ont toujours fascinée ainsi que la faculté qu’à tel émail à plaire ou à déplaire.

La magie de l’émail possède une toute puissance esthétique.
En effet, tel ou tel émail confère à une pièce une séduction absolument particulière alors qu’il ôte à une autre tout attrait.
En me servant des superpositions d’émaux distincts dans leur composition, caractère et couleur, j’ai souhaité mettre en lumière l’influence de l’apparence et son impact sur l’attirance purement subjective qu’offre un émail ou un autre…

Puis un autre encore.

J’ai souhaité obtenir des résultats surprenants et singuliers, offrant des mondes étonnants et atypiques.
J’ai souhaité des émaux séduisants et repoussants à la fois afin d’effacer la frontière du beau et du laid par le biais d’un simple point de vue.

 

 

 

 

 

 

 

Les superpositions d’émaux ont un vrai pouvoir attractif ou au contraire la capacité de rendre un objet détestable.
Le côté « efficace » qu’il procure à une pièce céramique est un foyer d’idées expérimentales pour de nombreux céramistes.

Enfin, j’ai choisi de travaillé toutes ces matières sur des bols tournés. J’ai aussi choisi de tourner 5 terres différentes afin de
souligner l’importance de la composition de l’argile elle-même dans le développement des émaux.

Tous les émaux utilisé lors de ce travail sont composés de matières stables et sont sans danger pour l’usage alimentaire.

J’aurais pu imaginer un travail purement artistique qui aurait, tout aussi bien, accueilli toutes ces superpositions d’émaux.
Cependant j’ai voulu travailler ces émaux sur un objet utilitaire que chacun peut posséder chez lui et le bol s’y prête à merveille.

 

 

Le bol véhicule lui-aussi un message philosophique et historique fort.

Il est LE récipient.

Celui qui remplaça les deux mains jointes en coupe pour étancher la soif des premiers hommes,
jusqu’à la cuisson de la première poterie.
Celui qui prédomine au Japon lors de la cérémonie du thé.
Le bol Raku dévolu à la sobriété d’une vie de contemplation et de méditation.
Le bol « plaisir et jouissance » associé au Wabi-sabi et à la simplicité de la vie dans l’acceptation du temps qui passe.
Il se doit d’être sobre, épuré jusqu’au dépouillement afin de ne pas troubler l’esprit ni le détourner de son calme méditatif.
Détachement de la matière.
Toute liberté à l’esprit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bols réalisés pour « Avatar » se distinguent de l’esprit « Wabi-sabi » , car ils présentent une richesse d’informations
dans leur lecture.
Les émaux qu’ils revêtent invitent au voyage dans d’étranges paysages, emmenant l’œil dans des mondes extravagants
et emprunts d’émotion.
Ils stimulent l’esprit et les sens.
La vue, évidemment, mais également d’autres sens…
Le toucher, par leurs textures singulières.
L’ouïe, car l’émail intérieur identique pour chaque bol peut être rugueux ou lisse et la cuillère qui s’y promène produit
un son unique pour chacun.
Le goût, car il est lié à la vue et chaque texture aura une influence sur sa perception.

 

 

 

 

 

 

 

Je les ai voulus saisissants et bouleversants de matière.

Je les ai voulus inscrits dans la matière par le biais de l’énergie.

 

 

 

Between two landscapes

 

Abyssal

 

Velvet crust

 

Moth

 

Swamp

 

Retro

 

Iceberg

 

Ultimate drought

 

Ectoplasm

 

Unknown matter

 

Subtle scales

 

Sidereal

 

Salted black Lake

 

Burned savanna

 

Moon ground

 

Foam

 

Mistake

 

Macroscopic